Les grands projets

La Municipalité d'Élancourt poursuit son programme d’investissements afin d’offrir aux Élancourtois un cadre de vie agréable et sécurisé, des équipements publics de qualité, des quartiers dynamiques et attractifs.

Retrouvez toute l’information sur les projets d’aménagement urbain portés par la Ville ou d'autres acteurs, les calendriers de réalisation, un aperçu des futurs équipements et des photos des chantiers !

La Colline d'Élancourt accueillera les J.O

© Ville d'Élancourt - La Colline, futur site olympique en 2024 © Ville d'Élancourt - La Colline, futur site olympique en 2024

La Colline d'Élancourt, point culminant d'Île-de-France, à 230 mètres d'altitude, a été sélectionnée en tant que site hôte des Jeux Olympiques 2024, comme le Vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines et le Golf National de Guyancourt. Pour pouvoir accueillir les épreuves de VTT, la colline d'Élancourt va bénéficier en 2023 et 2024 d'un aménagement avec la création d'un parc sportif et paysager.

 

 

Un aménagement en concertation

Orchestrée à l'automne 2021 par la SOLIDEO, société de Livraison des Ouvrages Olympiques, une concertation a été organisée pour présenter le projet d’aménagement de la Colline. Lors de cette concertation, plusieurs avis et contributions ont été déposés et ont permis de faire évoluer le projet pour y intégrer plusieurs éléments.

Prise en compte des enjeux écologiques

Soucieux du respect de l'environnement actuel de la Colline, les aménagements prévus ont nécessité une évaluation environnementale : un inventaire écologique du site a été réalisé et a révélé la richesse de la biodiversité des milieux.

Le paysage au cœur de l'Héritage

La Colline est au centre d'un projet valorisant le paysage. Des aménagements sont prévus pour favoriser la biodiversité et lutter contre les espèces invasives. Le site deviendra l'observatoire incontournable des paysages du territoire.

Après les Jeux, la Colline sera réaménagée pour laisser en Héritage aux habitants, un parc sportif et paysager accessible à tous. Cyclistes, promeneurs, joggeurs, familles...

Toutes les infos sur le projet : sqy.fr/colline

 

Début des travaux

La première phase des travaux a été lancée le 26 septembre 2022. 
Elle consiste à :

  • sécuriser le site, baliser les zones naturelles à préserver,
  • défricher et élaguer les arbres pour favoriser la biodiversité,
  • débroussailler pour élagir les chemins et viabiliser la futur piste olympique.

Les travaux se dérouleront en plusieurs étapes jusqu’en 2025.

Téléchargez le fascicule sur le démarrage des travaux.

Calendrier des travaux d’aménagement

  • Septembre 2022 à août 2023 : travaux de défrichement et aménagement de la piste olympique pour le "Test Event".
  • Octobre 2023 - printemps 2024 : adaptation de la piste suite au "Test Event".
    Finalisation des travaux pour les installations temporaires liées aux Jeux.
  • Octobre 2024 au premier trimestre 2025 : travaux de reconfiguration pour la finalisation du parc en phase Héritage.

 

Le quartier de la Clef de Saint-Pierre se réinvente

Le cœur de la Clef de Saint-Pierre fera bientôt l’objet d’un lifting complet intégrant un projet global de végétalisation. L’empreinte des J.O estampille cette grande rénovation conférant au quartier une identité forte, tournée vers le sport et la nature.

UNE NOUVELLE SIGNATURE VÉGÉTALE

La place de Paris, ses rues adjacentes de Bruxelles et d’Athènes, mais aussi la place de Berlin et son kiosque, bénéficieront bientôt d’une même signature paysagée, pensée selon le principe de la gestion différenciée. La végétation réinvestira ainsi les principaux espaces publics de la Clef de Saint-Pierre pour près de 20 % de la surface. Plus d’une centaine d’arbres sera plantée ou replantée ; des essences adaptées à l’environnement urbain apporteront de l’ombrage, de la biodiversité et une nouvelle esthétique au quartier. Un espace de brumisation sera aussi aménagé pour renforcer l’apport en fraîcheur dans cette zone très minérale. Une trame verte viendra embellir le quartier dans un esprit Ville à la Campagne tout en inscrivant les Jeux Olympiques dans l’Histoire de notre commune.

PENSÉ EN LIEN AVEC LE TERRAIN !

Cette même trame paysagée sera valorisée aux abords du collège, de l’école et des crèches, rue de Dublin, avec des espaces et des accès entièrement redéfinis en intégrant des solutions de stationnement et de circulation sécurisées : une réponse directe aux attentes des usagers, tout comme les 118 places de parking qui seront créées boulevard Jean Moulin. 4 millions d’euros H.T, subventionnés à 70  %, vont être investis à la Clef de Saint-Pierre avec le soutien du réseau de partenaires d’Élancourt : SQY, le Département des Yvelines et la Région Île-de-France. Le projet s’inscrit dans la continuité de l'aménagement de la Colline d’Élancourt, prévu par la SOLIDÉO, en vue des épreuves de VTT des J.O Paris 2024.

L’aménagement paysagé des deux ronds-points du boulevard Marcel Dassault est d’ailleurs prévu sur le thème des J.O. Il reproduira des jardins antiques et contemporains des 5 continents, pour évoquer le grand événement international et sportif qui fera prochainement la fierté des habitants. L’ouverture d’une aire de fitness extérieure, en accès libre, complète la part sportive du projet avec une ouverture prévue, au Complexe Sportif Europe, dès la rentrée 2022. Le reste des aménagements aura lieu entre le dernier trimestre de cette année et le premier semestre 2024.

Le projet a été présenté aux habitants de la Clef de Saint-Pierre, invités à découvrir leur quartier de demain, le 21 mai 2022.

Bientôt le RER Vélo !

Ce grand projet de piste cyclable va mailler tout SQY avec l’ambition de relier les principales gares : le RER V, ou RER Vélo, va passer à la vitesse supérieure ! Son schéma bénéficie directement à notre Ville, puisque l’un de ses principaux axes passera au pied de notre Colline pour aller vers la gare de Montigny-le-Bretonneux, en passant par l’Île des Loisirs.

Les travaux qui devraient débuter avant les J.O. en concomitance avec ceux de la Colline. Des connexions sont ensuite prévues en direction du Village et de la Clef de Saint-Pierre, sur un maillage secondaire. Un schéma de grande ampleur a été validé par le Conseil Communautaire de SQY avant l’été, affirmant la volonté de faire de notre Agglomération un site exemplaire pour les pratiques cyclistes, en ville comme en pleine nature.

https://rerv.fr/

http://www.velostation.sqy.fr/

La concertation est relancée pour l’aménagement du secteur des IV Arbres

Avec le soutien de la Ville, SQY relance les études urbaines et la concertation concernant l’aménagement du secteur des IV Arbres. Le projet d'aménagement de cette vaste zone du plateau urbain reprend son avancée après plusieurs années de réflexion. Ce nouveau centre reste à imaginer en définissant de justes équilibres entre une offre de logements à taille humaine, une activité commerciale renouvelée tout en préservant la trame verte de notre Ville et en intégrant la problématique des lignes à haute tension.

 

Un calendrier qui s’accélère !

Grâce à des opportunités foncières, plusieurs projets structurants ont permis d’engager la mutation du secteur à très court terme pour faire le lien entre la partie ville nouvelle et les quartiers récemment urbanisés aux Réaux.

Le commissariat d’agglomération devrait ainsi voir le jour à l’horizon 2024 à la place des anciens terrains de tennis qui seront, eux, relocalisés dans un complexe moderne et flambant neuf au sein du Parc des Sports Guy Boniface dès l’automne 2021.

De l’autre côté du boulevard Grégory, la réalisation d’un nouvel ensemble commercial sous l’impulsion d’Intermarché est lui aussi prévu et engagera la mutation du nord de la zone d’activités des IV Arbres.

Afin d'associer la population, une nouvelle phase de concertation débutera le 21 septembre prochain. Elle reprendra les éléments abordés dans la première phase, courant 2019, et lancera de nouveaux ateliers jalonnés jusqu'en février 2022. L’objectif est d’aboutir à un scénario d’aménagement début 2022 puis d’étudier le montage opérationnel le plus adapté et enfin engager les premières mises en chantier en 2026.

Le planning prévisionnel :

Place du Général de Gaulle, 78990 Élancourt

    • Sur réservation dans la limite de 75 personnes maximum :

Vous inscrire en ligne

 

Pour plus d’information : sqy.fr/IVarbres

 

Les Petits Prés : dessinons un quartier d'avenir !

Un nouveau plan de restructuration urbaine va se concrétiser aux Petits Prés à partir de 2024.
Le Département des Yvelines, la Communauté d’Agglomération de SQY, la Ville d’Élancourt et les bailleurs ont tracé les grandes lignes d’un projet qui va changer durablement le quartier en y faisant entrer plus de nature, de services et en modernisant les codes des grands ensembles. 

50 MILLIONS D’EUROS INVESTIS

Grâce au soutien et à la confiance de ses partenaires territoriaux, la Ville d’Élancourt a obtenu une subvention inédite qu’elle a choisi d’investir dans le quartier des Petits Prés. Cette subvention a été attribuée sur la base des grands principes de rénovation décrits dans le document accessible via le QR code ci-dessus. Pour le financement public, elle sera très largement portée parle Département des Yvelines. L’Agglomération de SQY accompagne également la Municipalité pour réaliser ce projet ambitieux. Tous les travaux réalisés sur les logements seront cofinancés par les bailleurs Sequens et 1001 Vies Habitat.

OUVRIR, VERDIR, SÉCURISER

Malgré deux programmes de rénovation urbaine concrétisés par la Ville, le quartier construit sur le modèle des grands ensembles des années 70, est resté dense et fermé sur lui-même. Grâce à ce financement conséquent, il est enfin possible de l’ouvrir visiblement pour le rendre plus attractif, plus sûr et plus vert ! Une trame de verdure, créant un cheminement piéton entre le centre-ville des 7 Mares et l'Agora, va ainsi être aménagée. Pour transformer et embellir durablement le quartier, la démolition de 68 logements du bailleur Sequens est indispensable.
Un programme personnalisé de relogement est en cours, en lien avec les locataires qui seront écoutés et accompagnés. Les bailleurs réaliseront aussi des travaux sur leur patrimoine de logements : façades extérieures, résidentialisations et plantations en pieds d’immeubles... Les commerces seront repensés pour être plus visibles et attractifs. Le groupe scolaire sera reconstruit et intégrera une offre de services publics enrichie. 

Pour en savoir plus, téléchargez la plaquette de présentation ci-dessous.

LA CONCERTATION PUBLIQUE 

Tous les Élancourtois ont été invités à s’exprimer sur les orientations du projet durant une phase de concertation, qui s'est déroulée du 8 novembre au 17 décembre 2021 inclus.

Une réunion publique de présentation a eu lieu le 16 novembre 2021 à 19h en visioconférence. Le bilan de la concertation a été approuvé par le Conseil Municipal en date du 8 avril 2022.

 

 

Le futur Commissariat d'Agglomération

Le projet tant attendu du nouveau Commissariat d'Agglomération à Élancourt devrait voir le jour dans le quartier des IV Arbres. C'est désormais officiel puisque la convention de partenariat entre les collectivités locales et l'État a été signée. ! Les travaux doivent débuter cet été à côté de la plaine des Sports Guy Boniface. 

Ce grand commissariat coordonnera les effectifs de la Police Nationale d'Élancourt, de Trappes et de Guyancourt, soit 350 policiers (contre 110 actuellement). De nombreuses innovations technologiques seront déployées tels que les drones, ce qui fera de cet équipement un modèle en matière de sécurité urbaine. Ce site permettra une meilleure coordination des services d’urgence, une mutualisation de la vidéo-surveillance avec les communes environnantes. L’objectif étant bien évidemment de réduire les délais d’intervention des forces de sécurité et même les réponses pénales.

Le bâtiment du Commissariat d’Agglomération a été dessiné par le cabinet DHA Architecture sélectionné à la suite d’un concours. Il sera tout aussi exemplaire d’un point de vue énergétique et parfaitement intégré au paysage. Il prendra place sur l’emprise des anciens cours de tennis qui seront prochainement démolis et reconstruits près du centre social l'Agora.

Le projet global (dont le coût avoisinera les 20 millions d'euros) sera cofinancé par l'État, le Département des Yvelines, la Région Île-de-France et la Communauté d'Agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines.

Un nouveau Complexe Sportif à Élancourt

Le chantier du nouveau complexe débutera dès le mois de mars 2021, au sein du Parc des Sports Guy Boniface. Le bâtiment sportif bénéficiera d’un emplacement plus fonctionnel, répondra à des normes environnementales exigeantes et s’intégrera plus harmonieusement dans son environnement.

 Pour cette nouvelle infrastructure sportive, le recours à des filières françaises et à des modules préfabriqués, conçus hors site, a été privilégié permettant ainsi de répondre à des exigences de développement durable, courant 2022. Pendant toute la durée des travaux, les anciens courts resteront accessibles aux usagers. Ils seront ensuite détruits pour laisser place au chantier du Commissariat d'Agglomération.

Un emplacement idéal

« La structure sera située sur l'ancien terrain de football qui était inutilisé. Cela permet de la rapprocher de la Maison des Sports, de nos accueils de loisirs et de l'Agora pour lui donner une plus large visibilité de la part du public. Elle bénéficiera aussi d'une offre de stationnement mieux dimensionnée avec le parking de l'Agora et un abri à vélos pour encourager les mobilités douces » témoigne Frédéric Pélegrin, Maire Adjoint à l'Aménagement et à l'Urbanisme.

 Le nouveau Complexe Sportif réunira :

  • 4 courts de tennis intérieurs en greenset (résine synthétique)
  • 4 courts de tennis extérieurs en greenset (résine synthétique)
  • 1 espace vestiaires et sanitaires
  • 1 espace club-house convivial
  • 2 bureaux associatifs
  • 1 abri à vélos sécurisé
  • 1 espace paysager et des cheminements pour les piétons

 

Près de 50 % de subventions

Sur un montant global du projet qui s’élève à 3 555 000 euros H.T, près de la moitié sera financé grâce aux proches partenaires de la commune d’Élancourt qui investira 1 840 000 euros H.T : le Département des Yvelines participera à hauteur de 1 150 000 euros et le fonds de concours de SQY sera de 565 000 euros.

Des exigeances liées au développement durable

Le nouveau bâtiment répondra aux normes de Haute Qualité Environnementale™ imposées par la Ville dans le cadre du marché public. L’objectif est de limiter son empreinte carbone et d’optimiser sa consommation d’énergie. Les critères fixés par la Ville en termes de performance thermique sont même supérieurs au niveau minimum légal.

 La structure du bâtiment sera ainsi constituée à partir d’une ossature en bois éco-responsable et résistante. Le bois utilisé sera issu de la filière du bois française (exploitation forestière, conception et fabrication de charpente…).

Les revêtements des sols seront choisis pour leur qualité environnementale et les peintures bénéficieront d’un écolabel. Dans une démarche de développement durable, la Ville a également insisté sur la nécessité de construire un complexe énergétiquement performant. « Aujourd’hui, de nombreuses solutions existent pour limiter notre impact environnemental. La construction de ce complexe est une belle illustration des moyens que nous avons à notre disposition pour construire en, préservant notre planète » témoigne Christian Nicol, Conseiller Municipal délégué au Développement durable et à la Transition énergétique.

Chaque année, le BTP génère près de 250 millions de tonnes de déchets. Le prestataire, mandataire du projet, s’engage à limiter la production de déchets et à instaurer un système de tri.

Découvrez le projet du nouveau complexe de tennis en vidéo.

Le centre aqualudique intercommunal : Castalia

La Ville d’Élancourt s’est associée à la Ville de Maurepas afin que le projet d’un centre aquatique puisse voir le jour avec la participation de nos partenaires : la Région Île-de-France, le Département, SQY et l’État. Le Centre aqualudique Castalia a ouvert ses portes le 8 septembre 2022.

Un coût maîtrisé à long terme

Les partenaires ont fait un choix d’investissement autorisant un haut niveau de qualité, dès la construction de l’équipement, afin de maîtriser les coûts de fonctionnement et d’entretien dans la durée. De la même manière, des technologies favorisant les économies d’énergie et de flux ont été privilégiées pour limiter les dépenses sur le long terme.

Une démarche responsable

Les deux communes ont fait le choix d’un investissement durable, privilégiant la qualité et intégrant des critères de développement durable. Les deux entreprises identifiées pour la délégation de service, Eiffage pour construction et Swimdoo pour l’exploitation, sont reconnues dans le secteur et ont largement fait leurs preuves. Leur projet prévoit un modèle de gestion raisonnée et des équipements de haute qualité, garantissant leur longévité et un plus faible coût d’entretien.

Un projet qui s'intègre à son environnement

Dessiné par un architecte yvelinois, Emmanuel Coste, le bâtiment s’intègrera parfaitement à la nature et à la forêt attenante, privilégiant un habillage bois et des lignes épurées. Les espaces extérieurs et les abords seront végétalisés et conserveront les chênes présents sur le site.

Un choix de gestion raisonné

Outre leurs choix environnementaux raisonnés, les Villes ont immédiatement décidé de confier la construction et la gestion de l’équipement à un délégataire. Compte tenu du coût très élevé que demandent les infrastructures aquatiques, la Cour des Comptes a, elle-même identifié cette solution comme étant la plus fiable pour les collectivités en matière de gestion. Les missions de service public essentielles comme l’accueil des scolaires et la mise à disposition aux associations ont été assurées et imposées dès l’origine du projet.

Le financement

  • Budget pour Élancourt : 2,9 millions d’euros
  • Participations publiques : 11,6 millions dont 800 000 euros de la Région Île-de-France, 2,7 millions d’euros du Département, 700 000 euros de l’État. Ce qui laisse à la charge des communes un budget de 4,45 millions d’euros pour Maurepas (dont 1,45 millions d’euros de fonds de concours de SQY) et 2,9 millions d’euros pour Élancourt (dont 1,27 millions de fonds de concours de SQY).
  • Coût total du projet public/privé : 24,3 millions d’euros