Blason de la ville d’Élancourt Elancourt.fr

Les expositions du Prisme

Le Prisme accueille un nouveau lieu d'exposition, baptisé L'Alvéole. Cet espace accueillera des expositions faisant écho aux spectacles programmés lors de la saison culturelle. Les expositions sont gratuites et accessibles aux heures d’ouverture du Prisme et les soirs de spectacle.

COSMOS 51

Par Thaddée

Du 28 septembre au 31 octobre

Thaddée prélève des fragments d’images, de personnages et d’objets, naturels ou artificiels, issus de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert, très finement assemblés, avec lesquels elle compose de mystérieuses chimères. Elles ont pour décor des photographies scientifiques datant d’avant 1980. Pour cette exposition, ce sont des images de l’exploration spatiale autour des années cinquante et soixante qui ont été collectées. Du noir au bleu en passant par des ocres lumineux, elles deviennent le décor de ces chimères cosmiques, qui nous invitent à explorer notre propre vision de l’espace et les outils que nous imaginons pour nous le représenter.

UPDATE MARYLIN

par la Cie Principe Actif

Du 16 au 30 novembre

Cette installation transmédia (son, vidéo et images) invite à un voyage ludique et poétique à la découverte de Marilyn Monroe. Un parcours rare, qui associe ses confessions aux sublimes photographies de Milton Greene dans une scénographie innovante qui propose une mise en question contemporaine de la figure de Marylin  : quelle serait aujourd’hui sa place dans le star-system contemporain, à l’heure des réseaux sociaux  ? Qu’y a-t-il de Marylin en nous ?

NOUS POUVONS TOUS ÊTRE DES SUPER HÉROS

par Christophe Beauregard et Manywild

Du 3 au 20 décembre

Grâce aux photographies mises en scène et à la reconstitution d’un loft des années 50 par Manywild, entrez dans l’intimité de Superman. Comme si, une fois ses exploits accomplis à l’extérieur, il se retrouvait chez lui, apportant à son foyer autant de soin qu’il met à sauver le monde : tâches ménagères, souci du détail et de l’élégance... il affirme sereinement la part féminine de sa personnalité. En extérieur, mais toujours avec une mise en scène, Christophe Beauregard avec sa série Devils in Disguise met en images la façon dont l’industrie des biens culturels influe sur l’imaginaire des enfants. Ici, c’est la gestuelle (offensive ou défensive) du super-héros qui est saisie.

 

SCENOCOSME

Grégory Lasserre & Anaïs met den Ancxt

Du 18 janvier au 21 février

Le couple d’artistes Scenocosme : Grégory Lasserre et Anaïs met den Ancxt explorent les capacités que leur offrent les technologies afin de dessiner des relations sensorielles au sein de leurs créations interactives capables d’augmenter nos sens et nos perceptions. La plupart de leurs œuvres sont issues d’hybridations possibles entre le monde vivant et la technologie dont les points de rencontres proposent des langages sensibles.

ME LLAMO

par Dan Ramaën

Du 29 février au 4 avril

Dan Ramaën, artiste photographe associé à La Commanderie-Arts Visuels, s’est plongé pendant un mois à Querétaro (Mexique) sans repères. Se laisser porter par la ville et les rencontres, surmonter la barrière de la langue et comme un leitmotiv : “¿ Como te llamas ?”. Aucune photographie volée, face à l’objectif, mais pas figée, pas de direction de modèle. Ces portraits révèlent le temps passé, la relation établie, la bienveillance réciproque. Unicité et Humanité tout à la fois saisies en images.

BLEUS

par Bertrand Peyrot

Du 25 avril au 30 mai

En travaillant sur des plaques d’acier soumises à l’oxydation, Bertrand Peyrot a fait du temps plus qu’un allié : un véritable partenaire de travail. Avec la gourmandise des peintres qui travaillent la matière autant que le geste, il prépare minutieusement sa plaque, puis le temps, l’eau et l’air entrent en scène. De réaction chimique en mécanique des fluides, de sédimentations en auréoles concentriques, la matière se fabrique. L’apparition de pigments bleus, conjuguée à la présence inopinée de lignes horizontales, incite le spectateur à formuler l’hypothèse du paysage. L’artiste, malicieux, la réfute dans un sourire qui renvoie à tout ce que “bleus” veut dire.